mes macchi

Tout ce que vous voulez savoir sur la truffe

December 20, 2011

PHOTO: MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Qu’est-ce qu’une truffe? Un champignon au chocolat? Ça s’achète où, ça goûte quoi, ça se mange comment? Pour en savoir plus sur ce produit de très grand luxe qui fascine gourmets et gourmands depuis toujours, nous avons posé quelques questions à l’un des principaux importateurs de truffes à Montréal, Paolo Macchi. Voici ce qu’il nous a expliqué.

PHOTO: MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Qu’est-ce qu’une truffe?

La truffe est un champignon très rare. (Il existe aussi des chocolats appelés truffes, nommés ainsi car ils ressemblent aux champignons.) Les truffes poussent à plusieurs endroits, notamment en France, en Italie, aux États-Unis, en Chine, en Croatie et même en Suède. Mais ces truffes que l’on trouve un peu partout ne sont pas toutes aussi parfumées et savoureuses. Les plus reconnues sont les françaises et les italiennes.

Quelles sont les différentes sortes de truffes?

Il existe beaucoup de noms différents pour parler des truffes – truffes d’été, truffes noires, truffes blanches, truffes de Bourgogne -, mais on peut utiliser, d’un pays à l’autre, des noms différents pour parler de la même chose. La meilleure façon de s’y retrouver est d’utiliser les noms botaniques. La truffe la plus connue est la truffe noire du Périgord. On la trouve aussi en Italie sous le nom de tartuffo di Norcia. (Norcia est une ville d’Ombrie). Cette truffe est la melanosporum. Elle est parfumée et très aromatique et se conserve relativement bien (10 jours au frigo). On peut aussi la faire cuire. La truffe la plus chère et la plus rare est la truffe blanche d’Alba, la magnatum, que l’on trouve uniquement à l’état sauvage et qui se mange crue. Elle se conserve toutefois moins longtemps.

Et en Oregon, quelle sorte de truffes trouve-t-on?

On y trouve des truffes sauvages locales, la tuber oregonense, que l’on considère comme une truffe blanche. Il y a aussi de la culture de truffe de souches européennes.

Pourquoi la truffe coûte-t-elle si cher?

La truffe coûte cher parce qu’elle est rare, difficile à trouver, difficile à cultiver – il faut injecter des spores dans le sol et attendre cinq ou six ans – et hautement périssable. Elle pousse dans la terre, dans des forêts truffières aux sols calcaires. Elle aime pousser près des chênes, des noisetiers – nombreux au Piémont – des charmes et des tilleuls. Comme on ne la voit pas au sol, il faut deviner sa présence avec l’aide de chiens bien entraînés qui la flairent. On n’est jamais sûr de sa maturité avant de l’avoir déterrée.

Que goûte la truffe fraîche?

La truffe évoque la terre, l’humidité, un peu l’ail, la forêt… Souvent, notamment dans le cas de la truffe blanche, ce n’est pas le goût de la truffe qui est sublime, mais son odeur. C’est pourquoi on sert généralement la truffe sur des plats assez doux. L’oeuf, le riz, les pâtes sont d’excellents faire-valoir pour la truffe, que l’on tranche finement et doucement grâce à un petit outil spécial, directement devant le convive, au dessus de son assiette, pour qu’il capte bien les arômes pendant l’opération.

PHOTO: MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Comment cuisine-t-on la truffe?

La truffe blanche est généralement mangée crue, sur des tagliatelles nature, un risotto ou même des oeufs brouillés. On peut conserver la truffe dans du riz, qui en prendra les arômes. Même chose pour les oeufs. Puisqu’on peut aussi utiliser les truffes noires cuites, on peut donc en mettre dans une sauce qui accompagnera une volaille ou la glisser entre la peau et la chair de la bête. Généralement, on accompagne le plat truffé d’un vin qui vient du même coin de pays. Un barolo piémontais avec la truffe blanche. Un bordeaux avec la truffe du Périgord…

Peut-on trouver des truffes fraîches à Montréal?

Oui, plusieurs restaurants en servent: DNA, Toqué! , St-Urbain, Barocco, etc. La liste est longue. On peut aussi en acheter des fraîches Chez Louis ou Nino au marché Jean-Talon, notamment.

Qu’est-ce que l’huile de truffe?

L’huile de truffe est une huile végétale neutre aromatisée avec un produit de synthèse évoquant la truffe noire ou la truffe blanche. On glisse parfois dans la bouteille un petit morceau de truffe chinoise ou de truffe d’été peu parfumée pour donner l’impression que l’huile est imprégnée du goût de la truffe fraîche, mais le gros des parfums provient d’arômes artificiels. Il suffit de regarder sur la liste des ingrédients et de vérifier si le mot «arôme» indique la présence du parfum synthétique.

Comment utiliser l’huile de truffe?

En quantités minimes qui se mesurent en gouttes. On peut facilement en mettre trop et alors le goût tombe sur le coeur. La vraie truffe a un parfum prenant, mais elle demeure toujours plus subtile que les arômes artificiels des huiles truffées. Si on est habitué à consommer de l’huile de truffe, on peut être surpris, justement, de la subtilité de la vraie truffe, beaucoup plus délicate, précise, moins envahissante.

Peut-on parler de prix?

Au détail, il faut compter une bonne vingtaine de dollars par personne, pour servir de la truffe sur un plat principal. On calcule généralement 4 à 6 grammes par personne. Cela peut sembler cher pour une simple garniture, mais la base peut être très peu coûteuse – oeufs, pâtes, riz. J’ai même mangé un délicieux plat de céleri rave braisé garni de truffe au fameux restaurant Noma à Copenhague – ce qui permet de recevoir à manger chez soi avec un plat spectaculaire pour un prix semblable à ce que cela coûte de recevoir en servant à tout le monde une viande de bonne qualité.

MrsMacchi

 
 
   FOLLOW ME ON:
    Follow MrsMacchi on Twitter      Follow MrsMacchi on Facebook      Subscribe to our RSS Feed
 
 

Subscribe by E-mail

   Your e-mail address:
   

@MrsMacchi